#PrayForParis

samedi, novembre 14, 2015

Bonjour à toutes et à tous. C'est un billet assez particulier que je vous poste ce matin, bien que j'aurais aimé ne pas avoir à mettre hors-ligne celui qui a été programmé à dix heures tout à l'heure (je m'excuse d'ailleurs de ne pas avoir pensé à le déprogrammer, mais vous comprendrez que mon cœur et mon esprit étaient ailleurs hier soir). Je me doute que vous êtes toutes et tous au courant des tragiques événements qui ont eu lieu hier soir à Paris (qui ne l'est pas à ce jour ?), et j'ose espérer que vous allez bien, et qu'aucun de vos proches (qu'il s'agisse d'un ami, d'une connaissance, d'un membre de votre famille...) n'a été touché par cette horreur. 

Tout comme vous, je n'ai pu qu'assister impuissante aux événements qui se déroulaient. Je crois être restée scotchée à mon écran d'ordinateur de vingt-et-une heure trente à deux heures du matin. Si vous me suivez sur Twitter, vous avez dû voir que je me suis quelque peu... Enflammée. La rage, la colère, la haine, la tristesse, l'incompréhension... Tous ces sentiments mêlés ont fait que j'ai passé une soirée et une nuit affreuses, et que j'ai littéralement explosé sur la Toile.

La tuerie de Charlie Hebdo m'avait déjà beaucoup touchée, mais ce n'est rien comparé à ce que j'ai ressenti hier. Même en vivant à huit-cent kilomètres de la capitale, je ne peux pas m'empêcher de pleurer et de bouillonner intérieurement quand je vois que des pauvres idiots se plaignent que le prime de Secret Story a été annulé (ou je ne sais trop quoi, d'ailleurs, je m'en fous royalement), ou quand je lis des commentaires islamophobes et racistes... Les larmes me sont venues très facilement, et je me suis inquiétée pour toutes ces personnes qui se trouvaient dans les environs des fusillades, dehors, à chercher à se cacher, à chercher un toit, un abri, quelque chose pour ne pas être une victime de plus. J'ai d'ailleurs été très émue par tout cet élan de solidarité, notamment sur Twitter avec le hashtag #PorteOuverte. La générosité des parisiens m'a mis un peu de baume au cœur, et si vous faites partie de ces personnes, je vous remercie.

Je me suis sentie tellement impuissante, à regarder défiler les informations. L'impossibilité pour moi de loger quelqu'un, car je ne suis pas de Paris, l'impossibilité d'aller aider ces gens, d'aller les secourir, l'impossibilité aujourd'hui de donner mon sang car je ne suis pas majeure... Toutes ces choses qui font que l'on se sent comme une merde (excusez l'expression) face à tout ça. Je ne sais pas comment exprimer ma tristesse et mon désarroi de façon plus explicite. Je suis dans l'incompréhension la plus totale, et je suis extrêmement choquée par tout ce qui arrive cette année.

Je pense avoir dit ce que j'avais à dire sur le sujet. Je ne suis pas parisienne, et je ne suis pas une amoureuse de la capitale, mais aujourd'hui, mon cœur est là-bas, et mes larmes vont aux familles des victimes. Je vous laisse avec ce tweet que j'ai posté hier :

On s'est relevés pour Charlie Hebdo en brandissant nos crayons, demain, on se relèvera pour Paris en brandissant nos majeurs.

Restez fort(e)s.

#PrayForParis

P.S : J'ai déjà deux billets de programmés, pour Lundi et Mercredi, bien que le deuil national soit de trois jours. Si ça vous dérange, n'hésitez pas à m'en faire part, je décalerais les publications. Selon ce qu'il adviendra, je ne les publierais peut-être pas. Si je décide tout de même de les mettre en ligne, je vous demande d'avance d'excuser le ton guilleret employé. C'est aussi pour ça que j'ai publié le billet que vous venez de lire, afin que vous sachiez que non, je ne me fiche pas de tout ce qu'il s'est passé. Des modifications seront peut-être apportées à ces articles, je verrais demain, ou Lundi. Merci pour votre compréhension.

 Pour me contacter : plumvent.leblog@outlook.fr

You Might Also Like

2 plume(s) déposée(s)

  1. Tu as retranscrit dans ce billet tout ce que j'ai ressenti dans le week-end ! Si je pouvais aller sur le terrain je te jure je le ferais ! Tellement de haine envers ces barbares et des larmes pour toutes ces personnes qui ont perdu la vie alors qu'il n'avait rien demandé
    Bisous ma belle <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'on a tous été dans cet état malheureusement... Mais on se relèvera !
      Bisous (◡‿◡✿)

      Supprimer

Si vous voulez laisser un avis, par ici (◡‿◡✿)

Billets sponsorisés

Les articles accompagnés de ce logo sont des articles rémunérés

Crédits

Sauf mention contraire (citation des sources), tous les textes et images présents sur ce blog m'appartiennent et ne sont pas libres de droit.
Follow my blog with Bloglovin