Un film : Le Château Ambulant, d'Hayao Miyazaki

mardi, août 09, 2016


Bonjour !  Comment ça va ce matin ? La pêche ? J'espère que votre semaine a bien commencé ! Pour ma part, elle est plutôt cool pour le moment, puisque j'ai pu voir des amis, que je n'avais pas vus depuis pas mal de temps, hier, et je file profiter de la piscine (gonflable, mais piscine quand même) de ma maman sur le champ !  Aujourd'hui, je vous retrouve pour un nouvel article cinéma et culture ! Il s'agit du troisième de la série "Un film", que vous semblez apprécier (tout autant que moi), et une fois encore, je vais vous parler d'un film d'animation japonais, et plus particulièrement d'un film réalisé par Hayao Miyazaki (souvenez-vous, je vous avais parlé de Princesse Mononoké) : Le Château Ambulant. Sans plus attendre, je vous propose de découvrir (ou redécouvrir) ensemble ce film d'exception (◡‿◡cliquez sur les photos pour une meilleure qualité | aucune atteinte aux droits d'auteurs n'a été intentée et les photos sont créditées à qui de droit 



Point info.

Résumé : La jeune Sophie, âgée de dix-huit ans, travaille sans relâche dans la boutique de chapelier que tenait son père avant de mourir. Lors de l'une de ses rares sorties en ville, elle fait la connaissance de Hauru le magicien. Celui-ci est extrêmement séduisant, mais n'a pas beaucoup de caractère... Se méprenant sur leur relation, une sorcière jette un épouvantable sort sur Sophie et la transforme en vieille femme de quatre-vingt-dix ans. Accablée, Sophie s'enfuit et erre dans les terres désolées. Par hasard, elle pénètre dans le Château Ambulant de Hauru et, cachant sa véritable identité, s'y fait engager comme femme de ménage. Cette "vieille dame" aussi mystérieuse que dynamique va bientôt redonner une nouvelle vie à l'ancienne demeure. Plus énergique que jamais, Sophie accomplit des miracles. Quel fabuleux destin l'attend ? Et si son histoire avec Hauru n'en était qu'à son véritable commencement ?

Le Château Ambulant est un film d'animation de type drame, fantasy et aventure japonais, réalisé par Hayao Miyazaki. Sorti en 2004, le film s'inspire librement du roman Le Château de Hurle, de Diana Wynne Jones. Bien que l'amour soit la trame principale de ce long-métrage, plusieurs sujets sérieux composent le tout : La guerre (entre autres), le dépassement et le contrôle de soi, ainsi que d'autres sujets et thèmes plus légers.


Mon avis sur Le Château Ambulant.

Le Château Ambulant est mon deuxième film favori des Studios Ghibli, après Princesse Mononoké, et est, je crois le second que j'aie vu ! Il passait, un soir, à la télévision, et je l'ai pris en cours de route. Sur le coup, je ne l'ai pas aimé, parce que je ne l'avais pas du tout compris, et je l'avais trouvé bien trop complexe. Quelques années plus tard, je suis retombée dessus, et ça a été le coup de foudre. D'abord timide, puis passionné. 

Comme je viens juste de le dire, l'histoire et la construction de ce film peuvent sembler étranges, bizarres, et assez compliqués. Pour tout vous dire, à chaque fois que je le vois, j'ai cette même impression d'avoir loupé quelque chose. Non pas pendant le film, mais avant, en amont, comme si ne regardais la suite d'un autre long-métrage. Alors je vous rassure, cette sensation n'est pas due au film dans son intégralité, mais plutôt à quelques éléments. Par exemple, la relation entre Hauru et la Sorcière des Landes qui, bien qu'expliquée vaguement à un moment, reste tout de même un mystère (cependant, je ne pense pas qu'il ait été nécessaire de l'approfondir puisque l'on en comprend les enjeux rapidement). Ensuite, toute cette guerre, dont on ne connaît l'origine qu'à la fin (et encore, je n'ne suis plus certaine !), et qui donne l'impression que tout un background nous est caché, pour être mieux dévoilé plus tard (dans un autre film, qui sait ?). Enfin bon, malgré tout, ce film est fabuleux, et son visionnage n'est que plaisant, on ne s'ennuie pas une seconde devant.

Le point fort du Château Ambulant, selon moi, réside dans les émotions qu'il transmet, et ses personnages hauts en couleurs, forts et marquants. Même les personnages plutôt "secondaires" ne sont pas laissés pour compte et ont eux aussi leurs propres personnalités bien définies. Bien entendu, mon personnage favori est Hauru (et je ne vois pas pourquoi vous insinuez que c'est parce qu'il est charmant), qui est, finalement, le plus énigmatique de tous ! Entre ses pouvoirs de magicien, son caractère assez fort, sa tendance à la mélancolie et ses moments de lunatisme prononcé, Hauru est de loin le protagoniste le plus complexe de ce film. Il est impossible de le cerner entièrement, et je ne pourrais pas le décrire clairement. Pour moi, c'est un homme qui a une carapace : Fier et arrogant à l'extérieur, mais malheureux et torturé à l'intérieur. Bien entendu, tout ça a une raison bien particulière, mais je vous laisse le découvrir par vous-même !

Sophie, quant à elle, est une héroïne typique des film de Miyazaki : La femme forte et indépendante. À l'image de Nausicaä ou encore San, Sophie ne se laisse pas abattre par les événements, et elle se bat pour ce qu'elle aime et veut. Certes, elle a ses moments de faiblesse, mais elle parvient à ses fins seule, armée de son courage, et d'une bague un peu particulière. Enfin, on retrouve toute une panoplie de personnages marquants, détestables ou attachants, comme Calcifer, le petit feu follet, Inn, le chien qui tousse, ou bien encore la Sorcière des Landes, qui passe d'une femme exécrable à la mamie (relou) mais mignonne. 

Comme pour tous les films Ghibli, Le Château Ambulant a une bande originale à couper le souffle (Joe Hisaishi est, pour la huitième fois, aux commandes), des décors somptueux, ainsi qu'une histoire prenante, belle, émouvante, bref, c'est un très bon film d'animation qui plaira aux petits comme aux grands (malgré la frousse que me file Hauru dans sa "grotte" à un moment).



Et voilà, c'est la fin de cet article !  J'espère qu'il vous aura plu et qu'il vous aura (re)donné envie de voir ce film magnifique qu'est Le Château Ambulant ! N'hésitez pas à me donner vos avis concernant ce long-métrage si vous l'avez déjà vu, je suis curieuse de savoir ce que vous en avez pensé (◡‿◡)


 Pour me contacter : plumvent.leblog@outlook.fr

You Might Also Like

6 plume(s) déposée(s)

  1. Encore une fois j'aime beaucoup cette série d'article, ça me donne toujours envie de (re)voir des films !
    J'ai vu le Château Ambulant une seule fois il y a déjà pas mal de temps, et j'avais moyennement aimé. Mais j'ai emprunté le film à un ami il y a quelques jours, et ton article me donne encore plus envie de le regarder... J'espère qu'il me plaira plus que la première fois, mais vu ton avis je n'en doute (presque) pas ! ^^
    Bisous ♡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah contente que ça te plaise ! J'espère que ton visionnage te fera un peu plus apprécier le film ;)

      Bisous (◡‿◡✿)

      Supprimer
  2. Je l'ai revu récemment et je l'aime toujours autant bien qu'il ne fasse pas parti de mes préférés !
    Par contre, je n'ai pas du tout le même ressenti que tu peux avoir et que tu expliques dans le 2ème paragraphe :)
    En tout cas, j'aime beaucoup cette catégorie ^^
    Bisous ma belle ♡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah ça doit être moi, j'ai toujours besoin d'avoir plein de détails sur le background, du coup, parfois, j'ai l'impression qu'il me manque trop d'éléments ! Contente que la catégorie te plaise en tout cas :)

      Bisous (◡‿◡✿)

      Supprimer
  3. Hiiiii ! Le Château Ambulant ! ♥
    Sans conteste mon Miyazaki préféré ! Je suis raide dingue de Sophie, et je ne peux m'empêcher de pleurer lors d'un certain passage que je trouve particulièrement intense et où Hauru se montre, lui, particulièrement lunatique. (Je n'ose pas trop en dire pour ne pas spoiler).

    Bref, tu l'auras compris, je suis raide dingue de ce film ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah Sophie est très attachante c'est vrai ! Je ne vois pas de quel passage tu parles (enfin, j'hésite entre plusieurs pour le coup !) (◡‿◡✿)

      Supprimer

Si vous voulez laisser un avis, par ici (◡‿◡✿)

Billets sponsorisés

Les articles accompagnés de ce logo sont des articles rémunérés

Crédits

Sauf mention contraire (citation des sources), tous les textes et images présents sur ce blog m'appartiennent et ne sont pas libres de droit.
Follow my blog with Bloglovin